Bienvenue à Auruine, petit Outsider... Tu as suivi le papillon noir, n'est ce pas? Tu n'aurais peut-être pas dû, tu sais...? Mais maintenant, il est trop tard, tu devras t'y faire. Et fais surtout attention a ne pas sortir seul tard le soir...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oswald, le roi loup et le destructeur de canapé venu sur votre planète pour tartiner votre grand-mère avec du Wasabi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian Hellwalker
Co-Administratrice
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 06/03/2012
Localisation : Dans l'ombre d'un arbre...

MessageSujet: Oswald, le roi loup et le destructeur de canapé venu sur votre planète pour tartiner votre grand-mère avec du Wasabi    Dim 1 Jan - 5:02

Oswald le roi des Loups

"Qui a peur du grand méchant loup ?"






Toc, toc, toc...Qui est là?



 Nom-Prénom : Oswald Fenrisúlfr

 Âge : Inconnu

 Race : Lycanthrope

 Nationalité : Originaire de Morana

 Rang : Ancien hors-la-loi, Chevalier de la sorcière de l'Envie

 Alignement : Neutre Chaotique

 Animal Totem : Renard
 



Taille : 1m80
Poids : à peu prêt 80kg
Cheveux : Roux
Yeux : Jaune Ambré
Peau : Blanc
Gaucher ou Droitier : Ambidextre
Signe(s) distinctif(s) : Possède un accent russe assez discret qui ressurgit quand il s'énerve
Style vestimentaire : Porte les vêtements que sa sorcière lui laisse porter
 



Oswald est arrogant, provocateur et manque cruellement d'empathie. Rien d'étonnant dans l'idée que l'on se fait d'un loup-garou. D'ailleurs, il est connu auprès des siens pour avoir été un extrémiste, et pas des moindres : le chef en personne du mouvement révolutionnaire lycanthrope, un sacré bonhomme ! Et pourtant, ce que l'on remarque en premier chez ce drôle de loup, c'est surtout qu'il prend tout du bon coté et fait preuve d'un certain flegme. Cynique, il se moque du malheur des autres mais également du sien, car il s'épargne rarement lui-même dans ses moqueries. Un brun misanthrope, il porte une haine vivace envers les humains. Une haine héritée des ségrégations et des mauvais traitements dont sont victimes les siens. D'ailleurs, il est un peu fou et imprévisible, encore une fois à cause des mauvais traitements qu'il a subit.
La première chose à savoir avec Oswald, c'est que personne ne lui dicte sa conduite, enfin, presque. Il n'y a que Maria qui peut. Et encore, ça c'est quand il n'a pas décidé de l'embêter et de lui désobéir exprès. Ce n'est pas facile d'avoir le respect ou la loyauté de cet énergumène, mais obtenir sa loyauté, c'est s'assurer d'une aide de toute épreuve. En effet, Oswald, conformément aux rites des siens, a une définition de la loyauté particulière, pour lui être loyal c'est à la vie à la mort et c'est pour ça qu'il essaye d'être loyal le moins possible, pour éviter que sa vie ne dépende de quelqu'un d'autre. Sauf que manque de bol, il a bien envie d'être loyal envers sa sorcière, surtout que cette dernière a tendance à se mettre dans le pétrin toute seule, ce qui peut être drôle mais peut parfois s'avérer inquiétant.
Il reste finalement assez protecteur avec les personnes qui ont réussi à obtenir son affection ou sa loyauté et bien qu'assez impulsif, il possède une certaine sagesse du cœur qui contraste avec son apathie apparente. En effet, le lycanthrope semble posséder une certaine clairvoyance quand aux relations humaines et à la psychologie, ce qui lui a permit par le passé de manipuler les siens pour obtenir plus de pouvoir, ce qui lui permet aujourd'hui de venir en aide à sa sorcière quand elle a besoin de soutient.
Il faut aussi noter qu'Oswald a longtemps été mis à l'écart par les siens. En effet, les valeurs mis en avant par les lycanthrope sont celles de la force et de la bravoure, ce ne sont pas des valeurs qui lui font défauts mais il préfère tout de même la ruse et la manipulation. Une préférence qui fut longtemps traduite comme de la lâcheté par sa tribus avant que celui-ci ne fasse preuve d'une volonté de mener les siens contre les humains.
 



Oswald est né au sein du clan de Fenrisúlfr, le clan des loups originaux, descendants direct de Mère Fenrir, la conquérante qui fit trembler l'empire humain il y a de cela des siécles. Malgré une illustre naissance, Oswald n'avait que peu d'importance au sein de sa communauté. Enfant tranquille et observateur, il contrastait avec les autres enfants. Ses parents s'en inquiétait, un bon enfant-loup était un enfant-loup sauvage. Lui, il était trop réfléchit, trop observateur, et ces traits-là, chez les lycanthrope, sont facilement considérés comme de la lâcheté. Et cela ne s'arrangea pas en grandissant. Oswald en avait bien conscience, mais il s'en fichait, il avait vite compris que ces préférences culturels désavantageaient grandement les loups face aux humains qui eux, ne négligeaient pas la ruse. C'est ainsi qu'à peine sorti de l'adolescence, il quitta sa tribu pour apprendre la magie noir, un autre grand interdit de sa tribu, car la magie est mal vu chez les lycanthrope qui lui préfèrent la force brute. L'idée naquit, au cour de son apprentissage, que les loups, dotés de la puissance de la magie, pourraient aisément balayer les forces humaines et prendre le contrôle de Vigrid.
L’accueil qu'il reçu à son retour sur ses terres natales fut glaciales. Cependant il s'y attendait. Il s'en souciait peu, à vrai dire, il était déterminé et remplis d'ambition. On lui ordonna de partir, de retourner chez les humains à qui il devait appartenir d'avantage que les loups ses frères qu'il avait abandonné. Il n'écouta rien, il demanda la présence du chef des Fenrisúlfr, prétendant pouvoir le surpasser. Quel orgueil ! Le chef vint donc pour faire taire l'insolent, mais rien ne pouvait surpasser la puissance de sa magie noir. Il fut donc capable de faire ce dont il s'était vanté, il ne se contenta cependant pas de vaincre le meneur du clan, il le tua et lui dévora le cœur, tel que la tradition des lycanthrope l'exigeait. Il devint ainsi le plus jeune chef de l'histoire des Fenrisúlfr, et quel chef ! Lui qui autrefois fut méprisé par les siens, assimilé aux faibles humains que lui-même pourtant détestait, il fut surnommé le fils de Fenrir, et à la fois craint et respecté.
Oswald était un véritable chef de guerre, à la fois manipulateur et calculateur, son ascension sembla ne pas avoir de limites, les Fenrisúlfr avaient déjà sous leur contrôle toute la partie nord de Morana. Oswald désirait une chose qui pourrait assurer à son clan la victoire et la crainte de l'empire, il voulait la sorcière du Nord. Il voulait enlever la jeune Nina à sa tour de glace et l'utiliser comme moyen de pression sur la cité d'émeraude. Ce serait donner Morana aux lycanthropes ou livrer l'empire entier aux géants de glace. Ses rêves de gloires et de grandeurs faillir s'accomplir, ils étaient aux portes de la cité des glaces, Syff. Mais l'armée impérial les y attendaient, l'empereur Alexander lui-même était sur place. C'était prévisible, mais Oswald s'était laissé allé par sa soif de pouvoir, il avait tout fait trop vite, il aurait fallu du temps, beaucoup plus de temps. L'armée des Lycanthropes, en sous-nombre, perdit évidemment la bataille, mais pas sans résistance, les souvenirs du siège de Syff restent vivaces dans la mémoire des habitants de Morana. Et même de tout l'empire.
Oswald, le roi des loups, fils de Fenrir, fut déchu. Enfermé dans la prison la plus sécurisée de l’empire, Ryujin, perdue à l'extrême-sud de Samudra, sur une île isolée au milieu d'une mer rarement calme, peuplée de dragons et de sirènes. Il y passa dix ans, torturé et malmené, constamment humilié. Les lycanthropes ont une grande résistance physique et un pouvoir de régénération incroyable. Sans compter que la magie noire dévoreuse d’âme du roi des loups lui permettait de survivre aux diverses mises à mort qu'on lui fit subir. Oswald tint bon, autant que l'on pourrait dans ce genre de situation. On ne peut pas dire que son état psychologique n'en pris pas un coup, il a à présent une sainte horreur de l'argent et du fer chauffé à blanc.
Ce fut une véritable surprise quand l'empereur Alexander, son ancien ennemi, lui proposa la liberté en échange d'un simple travail, la protection de la sorcière de l'Envie, sa belle-fille Maria de Vigrid. Dans toute autre situation, l'honneur et l'arrogance d'Oswald lui aurait fait refuser, mais quand on a passé une décennie enfermé à Ryujin, la fierté, on oublie vite. Cependant, Oswald n'avait pas oublié sa haine envers les humains, elle avait même étonnamment redoublée après son séjour en prison. Il débuta son travail de façon très désinvolte, peu intéressé par la sécurité de sa sorcière. Il fut malgré tout très étonné de constater que Maria n'avait aucun préjugé ni aucune haine envers les lycanthropes. Pire (ou mieux), elle n'avait aucune idée que les Lycanthropes étaient sujet à la ségrégation. Ce qui n'empêcha pas leur relation professionnelle de débuter sur des bases catastrophiques.
Les missions confiées à Maria, souvent liées à la magie noire, étaient dangereuses et se finissait presque tout le temps mal. Cela amusait beaucoup Oswald. Sauf lorsque Maria fut gravement blessée. Il était à blâmer d'ailleurs, il aurait pu la protéger mais ne l'avait pas fait. Parce qu'il détestait les humains et que Maria était humaine. Il aurait bien voulu dire qu'il ne s'en était pas voulu mais il ne pouvait pas. Car la vérité c'est qu'il s'en voulait énormément. Maria était peut-être la seule humaine à l'avoir jamais traité comme un égal, c'était rare, suffisamment rare pour être précieux. Mais lui, il l'avait d'emblée vu comme une ennemie, bien sur il avait ses raisons mais ça n’excusait rien. La jeune sorcière n'était pas une mauvaise personne après tout. Elle était même assez courageuse. Elle méritait bien son respect.
La routine reprit donc une fois Maria remise sur pied, il tacha d'être un peu plus aimable cette fois et de s'assurer de sa sécurité mieux que ça. Au fil du temps, il se rendit compte que son quotidien commençait à lui plaire profondément. Partir en mission avec la sorcière était devenu une source d’intérêt non négligeable pour le lycanthrope. Il appréciait vraiment sa sorcière et se dit que finalement, il n'était pas si mal tombé. Cependant, l'idée d'une révolte contre les humains trotte toujours dans sa tête et il se pourrait bien que sa loyauté envers la sorcière de l'Envie soit mise à rude épreuve à l'avenir.
 






 Type de Magie: [Corrompue]

 Nature du pouvoir : Il peut invoquer des lames éthérées et se battre avec ou bien les projeter sur ses ennemis. Le nombre d’invocation maximale est assez impressionnant, il peut aller jusqu'à invoquer un ras-de-marée d'épée.

 Niveau de Maitrise : [Légendaire]

 Contrecoup : La nature de sa magie étant noir, elle l'affaibli énormément psychologiquement, car elle se nourrit de toute ses émotions négatives et de ses mauvais souvenirs. Son niveau de concentration baisse et ses futurs coups seront moins maîtrisés. Sa magie baisse donc en efficacité au fur et à mesure qu'il l'utilise.
 



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Oswald, le roi loup et le destructeur de canapé venu sur votre planète pour tartiner votre grand-mère avec du Wasabi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Valentine
» L'Arnaque de la Tasse à café dans un Bar
» Réveillon : le web attend de pied ferme l'année 2013
» Quand le raton-laveur fait office de "Petit Chaperon Rouge" pour le "Grand Méchant Loup"
» [Débat]L''imprégnation chez les Loups Quileute.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to Auruine ~  :: Fiches personnages-
Sauter vers: